Le prochain comité aura lieu à l'espace du Val de Gif le mardi 7 novembre 2017

mardi 31 janvier 2017

Ada la grincheuse en tutu

Titre original : Cranky Ballerina
Auteur/illustrateur : Elise Gravel 
Traduit de l’anglais par Sophie Chisogne
Éditeur : La Pastèque
Date de parution : novembre 2016
ISBN : 978-2-923841-98-4
Âge : à partir 4 ans

Résumé :

Ce matin, Ada se réveille de mauvaise humeur. Pourtant, on est samedi mais ce jour-là, Ada doit aller à son cours de ballet. Et elle déteste ça : son collant la serre, son tutu rose gratte et pique. Alors, elle bougonne, ronchonne et surtout, elle met de la mauvaise volonté. En cours, elle ne bouge pas et quand Mademoiselle Delapointe lui demande de réaliser une pirouette, elle s’emmêle les jambes et fait tomber tout le monde. À son deuxième essai, elle tourbillonne hors de la salle et rentre dans un monsieur vêtu d’un drôle de pyjama. Loin d’être fâché, il lui demande de recommencer et devant des garçons ébahis, la félicite pour son très bon… karaté. Va-t-elle enfin retrouver le sourire et surtout va-elle trouver sa voie ?

Analyse :

Elise Gravel, auteur/illustratrice canadienne, a une passion pour les monstres, les créatures étranges et l’humour absurde. Elle est l’auteur notamment de la série documentaire  « Des petits dégoutants » avec La limace, La chauve-souris… Cet album plein d’humour pétille et regorge d’énergie. Des bulles colorées remplies d’onomatopées viennent appuyer un texte court. Les illustrations au trait fin sont expressives proche des codes de la bande dessinée et très drôles. On est en complète empathie avec cette petite fille. Et sous des dehors de franches rigolades, des thèmes forts sont abordés comme l’affirmation de soi, le rejet des stéréotypes fille/garçon… Cet album s’adresse aussi bien aux filles qu’aux garçons grâce à une chute des plus savoureuses.  

La Pastèque, maison d’édition canadienne, se trouve à Montréal. Elle a été créée en 1998 pour promouvoir en premier lieu la bande dessinée québécoise.

Album disponible à la Médiathèque de Gif-Sur-Yvette

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire