Le prochain comité se déroulera le mardi 4 juillet 2017 à l'espace du Val de Gif (place du chapitre).

mardi 9 juin 2015

Une si petite noisette

Auteur : Sylvain Alzial
Illustrateur : Sébastien Touache
Éditions : Les fourmis rouges
Date de parution : 2015
ISBN : 9782369020363
Dès 4 ans

Résumé :
Un homme, traversant un village avec un gros sac, laisse tomber une noisette. Une fourmi s'en empare, mais cette petite noisette va être convoitée par différents animaux de plus en plus gros et forts, puis par les humains, jusqu'à ce qu'une bagarre éclate, qui devient bataille et ...guerre totale!
Heureusement, la paix va se rétablir, et l'homme au sac, repassant plus tard au même endroit, n'aura pour toute explication de la fourmi : "c'est juste une toute petite noisette qui est tombée de votre sac...".



Analyse :
Voici un récit dynamique, structuré selon les codes du conte-randonnée, qui narre les cataclysmes provoqués par un rien, ici la noisette. Le procédé : le "convoiteur" est à chaque fois confronté à plus gros que lui. La querelle passe des animaux aux hommes en s'amplifiant, et est ponctuée à chaque étape par une ritournelle « file de là (...) gonflant ses muscles »
Les couleurs vives et explosives contribuent à l'extravagance de l'histoire. Elles sont appliquées par masses, sans contours, à partir de 4 couleurs puis superposition de ces couleurs à l'impression, ce qui donne cet aspect très vif coloré, contrasté, voire criard. Le dessin stylisé des personnages est assez laid à mon goût personnel.
On rit des énormités des situations mais on réfléchit aussi aux engrenages guerriers, aux effets dévastateurs des rapports de force, de la violence, qui sont traités ici avec dérision et par l'absurde. On peut s'étonner que l'homme au sac passe au travers de tout ça, mais la vraisemblance importe peu, l'histoire se moquant des excès des créatures terrestres.
 Album qui intéressera les enseignants par son thème universel et sa technique narrative, et dont le texte est à la portée des jeunes enfants.

Christine Gassino

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire